Quelles sont les règles pour poser un parquet massif à clouer en maison neuve ?

 Posté dans Conseils et construction

Dans le cadre d’une construction neuve, la pose de parquet massif clouée obéit au Document Technique Unifié (DTU) 51.1. Ce document rédigé par un collège d’experts édicte et détaille les règles de l’art pour poser un parquet massif à clouer. Tous professionnels, fabricants de parquet et surtout installateurs se doivent de les connaitre et de les appliquer sur chantier. BATILINKS vous résume ici les principales règles de pose à respecter dans la cadre de la construction d’une maison neuve.

Pose de parquet à clouer : caractéristiques des planchers supports

Il faut distinguer 2 cas :  la pose de parquets sur plancher avec vide sanitaire ou sur plancher sur terre-plein.

  • Sur vide sanitaire : la mise en œuvre d’un film pare vapeur sanitaire ou d’une couche d’étanchéité est obligatoire.
  • Sur terre-plein : pour prévenir les remontées d’humidité par capillarité l’installation d’une couche d’étanchéité est obligatoire.

Pour les planchers supports en béton, le taux d’humidité de la dalle doit être < à 3%. Sur plancher bois, poutres et solives doivent avoir un taux d’humidité <18%.

Les planchers doivent être plan.  Le jeu maximum toléré est de 1mm sous une règle de 20cm et 5 mm sous une règle de 2m. Cette règle ne pose en principe aucun problème dans le cadre d’une construction neuve.

Comment poser les lambourdes et le parquet ?

Les lambourdes seront d’épaisseurs de 20 à 50mm, pour une largeur minimale de 40mm. Elles seront 80mm de largeur dans l’idéal, espacées jusqu’à 60cm maximum. Les joints des lambourdes ne doivent en aucun cas être alignés.

Le sens de pose des lames de parquet doit être perpendiculaire à la plus grande surface vitrée (fenêtre, baie coulissante…) ett ce, quel que soit le mode de pose retenu (à l’anglaise, à bâton rompu, en point de Hongrie…)

La fixation du parquet se fait par pointes ou agrafes de 5 cm de longueur minimum. Un jeu périphérique de 5 à 8 mm doit être respecter et sera masqué par une plinthe.

largeurs lambourdes pour poser un parquet massif à clouer
Des lambourdes de 80mm de largeurs sont idéales pour clouer le parquet
sens de pose d'un parquet bois
Les lames de parquets sont posées perpendiculairement à au mur ayant la plus grande surface vitrée
pose parquet bois jeu périphérique
Utilisation de cales de 8mm pour garantir le jeu périphérique

Précaution :

Les lambourdes et le parquet doivent avoir un taux d’humidité compris entre 7 et 11% pour les essences de bois comme le Chêne, le Frêne ou les bois exotique. Pour les parquets en bois de Châtaignier et de Pin Maritime le taux d’humidité maximum est de 13%.

 

Des conditions de pose strictes à respecter pour poser un parquet massif

Le séchage des lots gros œuvre, carrelage, plâtre…doit être complet avec un taux d’humidité < à 5%

Il est donc préférable de poser les parquets en dernier recours avant d’emménager. C’est même obligatoire pour les parquets finis en usine.

Des conditions atmosphériques de pose sont requises avec une température minimale de 15° avec un taux d’humidité compris entre 45 et 60%.

Quelles sont les principales causes de litiges liées à la pose d’un parquet massif à clouer ?

Le non-respect des règles de l’art peut entrainer de fâcheuses conséquences et de lourds travaux de réparations. Voici les litiges les plus fréquents. Ils sont très souvent liés aux problèmes d’humidité.

Un parquet qui ondule ou se soulève

Le parquet absorbe trop d’humidité et gonfle à la manière d’une éponge gorgée d’eau. Le parquet « pousse » et gondole. La reprise d’humidité est excessive, le jeu laissé en périphérie des pièces ou aux cadres des portes est insuffisant pour permettre aux bois de se « dilater ». Contraint de tout côté, la pression est excessive et le bois se met gondoler.

Dans les cas extrêmes, le parquet peut se soulever de plusieurs centimètres au centre de la pièce.

Un retrait excessif entre les lames de parquets

Le parquet a perdu beaucoup d’humidité et s’est rétracté. Cela peut provenir de plusieurs facteurs qui bien souvent s’accumulent et qui sont très souvent liés aux conditions de pose.

  • Une température et un taux d’humidité de l’air ambiant excessif
  • Un chantier encore humide lors de la pose avec des enduits intérieurs, une chappe carrelage non sèche…
  • Un parquet mal stocké, exposé à l’eau ou à l’humidité
litiges parquets bois
Le parquet se soulève suite à une forte reprise d'humidité
parquet qui se soulève
Arrachement du parquet suite à un problème de reprise d'humidité

Le respect de ces quelques règles vous permettra de poser votre plancher bois dans les règles de l’art. Bien des tracasseries, litiges et lourds travaux de réparations peuvent ainsi être évités. On regrettera toujours, que dans le bâtiment l’accès aux règles de pose, c’est à dire aux « lois » ne soit pas gratuit. Peut-être une idée à soumettre à l’association des fabricants de parquet massif ?

À lire aussi ...

Tapez vos mots clés et cliquez entrer pour rechercher