Financement des travaux : prêt immobilier ou prêt à la consommation ?

 Posté dans Immobilier et construction

Très souvent les biens immobiliers nécessitent des travaux de rénovation après achat. Dans l’ancien comme dans le neuf, il est possible de devoir effectuer certaines améliorations esthétiques dans le bien pour qu’il puisse convenir à son acquéreur. De simples coups de peinture à l’installation d’une nouvelle cuisine, tous ces travaux ont des coûts qui peuvent être assez élevés. Il faut pouvoir les financer. Deux solutions s’offrent à vous : les financer par un prêt à la consommation ou les intégrer directement à votre prêt immobilier.

On vous donne les avantages et les inconvénients de chacune de ces deux méthodes.

Financer ses travaux de rénovation par un prêt à la consommation

Quels avantages ?

Ce type de prêt est plus bien plus flexible et plus rapide à obtenir. Vous n’avez pas besoin de justifier ce que vous comptez faire de la somme empruntée à la banque. Donc, pas nécessairement de devis à présenter. Vous pouvez utiliser l’enveloppe empruntée pour financer différents types de dépenses de rénovation, décoration ou ameublement.

Ce prêt est également plus facile à obtenir. Les procédures sont moins longues. Pas besoin d’assurance à l’emprunt. Si vous soumettez un bon dossier, les fonds sont débloqués quasi instantanément.

Quels inconvénients

Le principal inconvénient de cette méthode est le taux. Les taux appliqués pour les crédits à la consommation sont plus élevés et les durées d’emprunt sont plus courtes (1 à 7 ans en moyenne).

Si vous comptez acheter votre bien via un prêt immobilier et qu’en plus de cela vous contractez un prêt à la consommation, le lissage de ces deux prêts sera difficile, et votre capacité d’emprunt se verra réduite. Vous aurez moins de chances d’emprunter pour financer des projets futurs.

Financer ses travaux par un prêt immobilier

Quels avantages ?

Si votre taux d’endettement ne dépasse pas les 33 % (coût des travaux compris), intégrer les travaux à votre prêt peut être une meilleure solution.

Ici à l’inverse du prêt à la consommation, les taux sont historiquement bas. En dessous de 1 % sur 15 ans. Les durées sont plus longues. Il y a possibilité d’emprunter sur 25 ans.

La gestion des travaux est plus simple. La banque vire les fonds directement à l’entreprise qui effectue les travaux. Le versement se fait au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Une fois votre prêt signé, vous ne vous préoccupez plus de rien en ce qui concerne le règlement des travaux.

Quels inconvénients

Un prêt immobilier n’est pas si facile à obtenir. En 2020, les banques comptent bien resserrer leurs critères d’octroi de prêt. Sous pression du gouvernement, les banques refusent quasi systématiquement tous les dossiers de prêt sans apport personnel.

Les délais de déblocage des fonds sont plus long. Vous empruntez une somme très importante : prix d’achat du bien + coût des travaux. Pour vous accorder les fonds, la banque examine très minutieusement les dossiers et demande des garanties importantes. En plus de cela, il y a des délais de rétractation à certaines étapes, ce qui allonge la procédure.

Pour évaluer la faisabilité de votre projet, n’hésitez pas à passer par un courtier en prêt immobilier. Cet expert du crédit vous conseillera au mieux sur les possibilités pour intégrer le coût des travaux à votre prêt immobilier.

À lire aussi ...

Tapez vos mots clés et cliquez entrer pour rechercher

maison neuvemeilleur fournisseur d'accés à internet